La labioplastie ou nymphoplastie

(Chirurgie de réduction des petites lèvres)

Chirurgie intime de la femme

Beaucoup de femmes sont gênées par l’hypertrophie des petites lèvres de leur sexe, qui est définie par une taille excessive des petites lèvres notamment par rapport à celle des grandes lèvres. La nymphoplastie est également appelée Labiaplastie ou Chirurgie des petites lèvres. Les lèvres génitales sont représentées par deux paires : les grandes lèvres et les petites lèvres. Parfois, les petites lèvres peuvent augmenter de volume au cours de l’évolution, surtout après des accouchements ou à la ménopause . L’hypertrophie est le plus souvent bilatérale conservant l’asymétrie physiologique des petites lèvres, la gauche étant naturellement plus importante
que la droite. La réduction des lèvres du vagin (nymphoplastie) fait partie des demandes croissantes pour les jeunes femmes de moins de 40 ans en chirurgie plastique. L’objectif de cette intervention est d’obtenir une vulve harmonieuse avec une taille des petites lèvres en rapport avec celle des grandes lèvres et du volume de la vulve.

Principe de l’intervention

L’intervention réalise l’ablation de la muqueuse en excès. La technique plus simple consiste en une résection à la demande selon un schéma pré-établi personnalisé, dont le tracé suit le bord libre de la lèvre. Les berges muqueuses ainsi découpées sont alors suturées avec des fils résorbables qui n’ont pas besoin d’être enlevés. Une nymphoplastie peut être effectuée dès l’âge adulte et sans limite d’âge. La technique utilisée est décidée en consultation avec la patiente et en fonction de son anatomie. L’intervention n’aura aucune conséquence négative ultérieure sur les rapports sexuels ni sur les accouchements.

Type d’anesthésie et modalités d’hospitalisation

TYPE D’ANESTHÉSIE
la nymphoplastie est le plus souvent réalisée sous une anesthésie locale approfondie par des tranquillisants administrés par voie intraveineuse.
Modalités d’hospitalisation
en général, l’intervention nécessite un séjour de 3 nuits.

Avant l’opération

R
Un bilan préopératoire est réalisé conformément aux prescriptions
R
Une consultation préopératoire avec le médecin anesthésiste
R
L’arrêt du tabac est vivement recommandé
R
Eviction de la prise de tout médicament contenant de l’aspirine dans les 10 jours précédant l’intervention

Après intervention: Suites opératoires

– La veille et le matin de l’opération, une toilette intime réalisée avec un savon doux ph neutre.
– Il est conseillé d’arrêter le tabac et de prendre des anti-inflammatoires 10 jours avant et après l’opération afin   de limiter les complications.
– Il n’y a pas d’indication à prendre des antibiotiques avant ou après l’opération.
– Les douleurs sont calmées par les antalgiques de type paracétamol.
– Un gonflement des petites lèvres avec une coloration bleu est une réaction normale et prend environ une   semaine à se résorber.
– Une sensation d’inconfort avec une certaine tension au niveau des lèvres peut aussi être rapportée. Il est   conseillé d’adopter un habillement ample.
– On conseille d’attendre deux à trois semaines pour la reprise progressive d’une activité sexuelle.

Résultat

Le résultat ne peut être jugé qu’un mois après l’intervention. La vulve a alors une forme harmonieuse. Les cicatrices s’estompent en 1 à 2 mois. Après l’opération, les patientes remarquent une nette amélioration de la pratique sexuelle et sportive.
fr_FRFrançais